3.06.2011

Un séminaire nomade



 A series of lectures and talks about Music and

the nomadic thinking of Doc. Deleuze.  I 've noticed the player does not work here,
so it's best to go directly to the site to hear  the 'lectures.'
In One Thousand PlateAuS Guattari and Deleuze describe music as the most deterritorialized of the arts. It is fraught thereby
with a thousand dangers, socially, and in all other senses.

I have not listened to all of these talks yet, but those who think about music
would be wise to consider the question of deterritorialization and the ensuing
dangers. Music  is a monster that needs to be harnessed by the artist.
Otherwise its chaos spills into the molarizing fascizing dangers of the desire
for power and recognition.

Music is a beauty. Rimbaud  calls Beauty  the witch that he flees. Genet describes
beauty as an Ogress based on the exageration of one Feature. How does
Genet get to this idea? That Beauty is a exaggeration?

In Thus sPoke Zarathustra Zara thustra talks about how he has come

across Ears,

and has come across Eyes, and even Noses,
but 
that he has never Met a Whole Man    ~ 

One thinks of Wagner the great Ear 
and other Eyes
with no other Sense


of the Wholeness 
that makes
us Human

So the Overman
seeks
that wholeness

the whole

that
does
not totalize

nor


reduce
the body
to one

Sense





Deleuze et la musique - 


Mardi 16 novembre 10
Mardi 17 mai 11
Responsables du projet Pascale Criton, Jean-Marc Chouvel, Anne Sauvagnargues
Deleuze et la musique - Un séminaire nomade
Deleuze s'est intéressé à la musique en philosophe, et, si la musique n'a pas fait l'objet d'un ouvrage spécifique, celle-ci occupe néanmoins une place privilégiée dans sa pensée. Comme il s'est tourné vers le cinéma, la peinture ou la littérature pour élaborer sa philosophie, la musique est pour lui l'occasion d'une rencontre spécifique avec les champs opératoires propres au musical. On en repère les effets dans son oeuvre avec, par exemple, les notions de multiplicités spatiales et temporelles, de codage et de transcodage, de pensée par diagrammes ou d'affects.
Au cours de ces journées itinérantes, nous proposerons un état des lieux de l'approche du musical par Gilles Deleuze, domaine qui n'a pas encore fait l'objet d'une recherche approfondie en France. En effet, il a très souvent fait référence au corpus de la musique contemporaine, largement convoqué de Berg à Messiaen, de Boulez, Berio, Xenakis à Cage et Steve Reich. C'est d'ailleurs à l'ensemble des signaux sonores et à leur expression dans l'espace et dans le temps qu'il porte une attention renouvelée.
Nous examinerons dans un mouvement croisé l'impact de ces outils de pensée sur la recherche et la création contemporaine en musique. Il s'agit, non seulement de se demander comment Deleuze s'inspire et s'instruit de la pratique musicale qui lui est contemporaine, mais aussi de montrer quelle incidence les lectures de ses textes ont sur la création, la musicologie, l'esthétique musicale, l'ethnomusicologie, les techniques et les technologies…
Le séminaire contribuera à établir le contexte historique, à explorer les références musicales, à élucider les rencontres avec la musique, dans l'oeuvre du philosophe, mais aussi à parcourir ces interférences entre musique et philosophie, avec les inflexions et tensions qui s'en dégagent pour la musique aujourd'hui. 

Gilles Deleuze : les enjeux d'une pensée-musique


Mardi 16 novembre 10
09h30
Cdmc
Coordination : Pascale Criton
Cette première journée ouvre le séminaire nomade et présente différents aspects de la rencontre de Gilles Deleuze avec la musique. Nous exposerons les grandes lignes d’une pensée-musique chez Deleuze et le contexte historique de sa philosophie à partir des années 1960 (pensée sérielle, structuralisme…) : les références musicales et sonores dans son oeuvre, les notions philosophiques présentes dans divers textes plus particulièrement adressés au domaine de la musique, les prolongements de cette pensée chez des compositeurs contemporains du philosophe.


______________________________________



Présentation par Laure Marcel-Berlioz


5:43 minutes (5.24 Mo)

Laure Marcel-Berlioz, directrice du Cdmc

Table ronde - 1 avec Pascale Criton, Noëlle Batt, Anne Sauvagnargues, François Bayle, Jehanne Dautrey


30:58 minutes (28.35 Mo)

Du temps lisse au temps strié, les enjeux d’une pensée-musique